3615 AU REVOIR


Le Minitel a équipé les foyers français dès 1980, presque 20 ans avant l’explosion d’Internet. Après plus de trente ans de services, il disparaîtra le 30 juin 2012, avec l’extinction du réseau Transpac qui lui avait donné naissance. Pour cette occasion l’Université Populaire du Numérique se réunit   et  propose l’événement 3615 AU REVOIR, pour célébrer ce départ et questionner notre histoire : Le Minitel a-t-il été une des « exceptions culturelles » française ? Comment participe-t-il de notre « patrimoine numérique » ? D’ailleurs, qu’est-ce qu’un « patrimoine numérique » ?

Dans le cadre du partenariat avec le réseau des médiathèques et leur évènement « Déclic en fête » et Futur en Seine

Au programme :

Des ateliers participatifs de pratique et de découverte (Circuit bending, Up-cycling, logiciels libres, moteur de recherche, bidouillages divers).

Des conférences interactives à l’auditorium de la médiathèque de l’Agora Quelles traces numériques laissons-nous ? ;  A qui appartiennent les images sur internet ?; Les réseaux, un accélérateur de partage politique ?

Une exposition de installation vidéo numérique 3615 AU REVOIR de Tomek Jarolim, spécialement créée pour l’occasion. Il s’agit d’une installation interactive réduite aux capacités du minitel (vitesse, couleur, etc.), qui permet de voir son reflet à l’image. Le spectateur, habitué à interagir dans l’instant, fait face à un dispositif où la notion de temps réel est radicalement différente, le contraignant à interagir autrement, en prenant son temps.

Une soirée festive précédée d’une table ronde à propos de notre patrimoine culturel associé au Minitel et à la télématique