Les réseaux

Connaître et partager les enjeux et pratiques du numérique

Le travail mené par Siana n’a de sens que s’il reflète la diversité des approches et des enjeux des cultures numériques. Nous veillons donc à développer nos relations et synergies avec les acteurs territoriaux et nationaux, autour :

  • Des pratiques artistiques
  • Du monde éducatif
  • De l’enseignement supérieur et la recherche
  • De l’innovation en entreprise

Nous avons par exemple organisé le 1er Carrefour des possibles à Evry en partenariat avec la FING, ou encore participé au Club TIC de la CCI de l’Essonne et fait des propositions d’animations thématiques pour les PME et TPE autour des rendez-vous SIANA.

Pour pérenniser et développer ces actions, nous avons crée un observatoire informel des mutations des cultures numériques, sous forme de rencontres conviviales que nous appelons :

Les déjeuners numériques

Ces rendez-vous mensuels, tous les derniers mardi de chaque mois, permettent à notre groupe de pilotage de faire connaissance avec des acteurs du numérique en Essonne et dans le Sud-francilien.

Nous invitons donc des participants avec lesquels nous pouvons envisager des collaborations, tisser des réseaux d’échanges ou faire circuler des idées (non propriétaires) ; ainsi nous pouvons rencontrer des artistes, des lieux de programmation du numérique, des enseignants-chercheurs, des entreprises, des acteurs de l’e-inclusion…. Les petits cailloux que nous semons ici, donnent parfois des projets que nous accompagnons et d’autres qui nous échappent.

En 2013-14, nous avons ainsi invité les artistes avec lesquels nous souhaitions approfondir le projet de Fabrique de culture, puis les lieux qui programmaient des arts numériques, les enseignants chercheurs pour mieux connaître les labos et les plates-formes de recherche, des correspondants des Centres socioculturels qui s’intéressaient à l’e-inclusion, ou encore la Diagonale Paris Saclay et les Écoles TIC du territoire autour des différentes modalités d’Appels à Projet mêlant arts, sciences et sociétés…

S’inscrire dans des réseaux de production et de diffusion artistiques

Nous souhaitons que les artistes que nous accompagnons puissent également s’inscrire dans différents réseaux nationaux et internationaux de production et de diffusion, à commencer par les lieux essonniens.

TISSER UN RÉSEAU SUD-FRANCILIEN DE PROGRAMMATION NUMÉRIQUE

Dès janvier 2012, avec la mise en place de rendez-vous inter-Siana, autour des jeux vidéo, puis « 3615, au revoir ! » pour la disparition du réseau Transpac, nous nous sommes attachés à nouer des partenariats locaux, avec le réseau des médiathèques d’Évry ou encore les associations d’éducation populaire. Nous avons compris les complémentarités artistiques que nous pouvions offrir à ces réseaux qui développaient par ailleurs un certain nombre de propositions autour des cultures numériques (formations pratiques, ateliers pédagogiques etc.).
Nous espérons ainsi accompagner la constitution d’un réseau Sud-francilien pour la production et la diffusion d’artistes numériques et la mutualisation des outils de pédagogie, de médiations et de rencontres numériques.

Centres culturels du sud-francilien
Beaucoup de centres culturels du Sud-francilien ont une programmation numérique : Le Silo à Méréville, 26 Couleurs à Saint Fargeau, le Proto 204 à Orsay ou encore Le Ferry à Palaiseau.
Ces lieux ne sont pas toujours reconnus pour leur travail spécifique sur le numérique ; même s’ils se tournent vers des structures comme Arcadi pour des aides ponctuelles, ou pour participer à des festivals comme Némo ou Futur en Seine. Leurs projets ne sont pas exclusivement artistiques, ils s’attachent à mettre en œuvre des pratiques de médiation et d’e-inclusion.
Notre ambition est donc de constituer un réseau d’échanges sur les « bonnes pratiques », de mutualisation de moyen et de coproductions artistiques.

Réseaux de bibliothèques et médiathèques de l’Essonne
Les bibliothèques et médiathèques sont fortement touchées par les évolutions sociologiques liées au numérique, et dans la nécessité d’adapter leur activité aux nouvelles attentes des publics. Nous avons organisé des temps de formation et de sensibilisation aux cultures numériques à destination des médiathécaires de l’Essonne, ou encore agi en tant qu’entité conseil pour l’organisation de leurs propres manifestations sur le numérique. Plusieurs commandes artistiques ont été passées, par le réseau des Médiathèques du Val d’Orge par exemple.
Nous continuons d’accompagner les bibliothèques et médiathèques dans la prise de conscience des enjeux et outils du numérique et la mise en place d’événements artistiques et de rencontres.

Le Collectif pour la Culture en Essonne / La Science de l’Art
Le Collectif des villes pour la culture en Essonne a pour objectif d’échanger, confronter et mettre en réseau les expériences de chacun ; son acte fondateur a été la réalisation d’une manifestation grand public autour de l’art contemporain : « l’art contemporain au risque du clonage ». Siana a rejoint le Collectif en 2007 pour une exposition intitulée : « l’art du bug » et participe régulièrement aux travaux du Comité de pilotage.
La Science de l’Art est une Biennale qui se déroule en novembre et qui alterne avec un Festival de performances ; ces rendez-vous sont l’occasion de créer des ponts avec la programmation Siana.
Nous pouvons également être un relais vers les réseaux de production d’artistes numériques qui peuvent trouver lors de la Biennale « La Science de l’art », des partenaires de création.

La Diagonale Paris-Saclay
La Diagonale mène des actions dirigées vers la société civile. Les formats sont variés : ateliers pour les scolaires, visites et portes-ouvertes pour les Journées Européennes du Patrimoine ou la Fête de la Science, résidences d’artistes, festival Curiositas, outils de diffusion de la culture scientifique… Par ses projets, la Diagonale vise aussi à développer une communauté de recherche et de partage entre scientifiques autour des liens science et société.
Ses activités s’articulent autour de trois volets : médiation, arts & sciences, patrimoine. Pour encourager l’implication des scientifiques dans ses actions, des appels à projets sont proposés dans chacune de ces thématiques.
Nous collaborons sur les réseaux d’artistes et les possibilités de coproduction, ainsi que la réflexion sur les cultures numériques et leurs usages.

Productions et coproductions avec les réseaux nationaux et internationaux

À l’origine, le repérage et de la diffusion d’artistes émergents (et confirmés) ont été menés par la Scène Nationale d’Évry et de l’Essonne, notamment par le biais de Nicolas Rosette, son chargé de mission arts numériques ; l’équipe actuelle entend s’approprier ces acquis et poursuivre ce travail en complicité avec son ancien directeur artistique.

  • Mettre en place des collaborations fortes avec le Cube, la Gaité Lyrique et l’Arcadi, qui jouent eux-mêmes le rôle de Centre de Ressources pour les Cultures numériques sur l’Ile de France
  • S’inscrire dans les réseaux spécialisés, le RAN – Réseau Arts Numériques -, plateforme de collaboration internationale, ou encore Actes If Réseau solidaire de lieux artistiques et culturels franciliens
  • Entretenir les liens tissés avec les Rencontres-I (Biennale Arts-Sciences, Isère); les Écoles d’Art et de Design : Le Fresnoy, l’ENSCI, l’ESAD Reims ; les acteurs nationaux : Stéréolux (Nantes), AADN (Lyon), Le Zinc (PACA), Lux (Valence)…