Déjeuner de rentrée : tiers-lieu innovant et festival arts-sciences

Siana a repris le 24 octobre dernier les Déjeuners Numériques pour la saison 2019-2020, en invitant son réseau à découvrir du même coup la Piscine d’en Face, tiers-lieu récemment inauguré à Sainte-Geneviève-des-Bois, et la Science de l’Art, festival arts et sciences pionnier en Essonne. Une quarantaine de personnes s’est ainsi retrouvée afin de mieux connaître ces deux projets essonniens qui créent chacun à leur manière, une dynamique de rencontre et de collaboration sur le territoire.

La Piscine d’en face

Inauguré en février 2019, ce tiers-lieu est à l’origine un projet soutenu par la Ville, créé dans le but de favoriser le lien social. Anciennement piscine municipale, c’est aujourd’hui un local accueillant plus d’une trentaine d’entreprises et associations, des espaces de coworking, des lieux de restauration, boutiques d’artisanat, mais aussi une riche programmation d’ateliers et stages, de rendez-vous culturels, et d’évènements festifs pour tous les publics. Nous avons eu le plaisir de déjeuner au bord du « petit bassin », un repas fourni par le restaurant Pool’Up, et profiter ainsi des grands espaces de la Piscine d’en Face.

Visite du lieu accompagnée par Marc Williams Debono, Président du Collectif pour la culture en Essonne.
Visite des locaux de la Piscine

La Science de l’Art

La Science de l’Art est un festival proposant des collaborations entre artistes et scientifiques diffusées dans tout le territoire essonnien par un maillage de structures culturelles très variées. Créée en 2001 par l’association-réseau Collectif pour la Culture en Essonne, la Science de l’Art est une biennale reconnue sur le territoire pour sa vaste palette de propositions transdisciplinaires et son action de mise en réseau des œuvres et des publics. Le Collectif pour la Culture en Essonne fait partie des premiers résidents de la Piscine d’en Face, où s’est d’ailleurs tenue l’inauguration du festival. La Science de l’Art pour sa 8ème édition, questionne l’intelligence des plantes et des écosystèmes interactifs autour d’une vingtaine d’œuvres originales, des workshops sur le Wood Wide Web et de nombreuses manifestations en Essonne et à Paris.

bannière de la Science de l'Art

Le Collectif pour la Culture en Essonne et la Science de l’Art sont partenaires de l’initiative Exoplanète Terre, réseau de diffusion et de valorisation d’évènements arts-sciences, et regroupant de nombreux acteurs culturels, artistiques et universitaires, dont Siana. Cette initiative soutenue par le Conseil Régional d’Île-de-France, met en lumière une constellation d’événements arts-sciences “pour envisager la Terre comme une planète à découvrir”.

Nous tenons à remercier l’équipe du Collectif pour la Culture pour son accueil et la visite de la Piscine d’en Face, ainsi que tous les participants de ce Déjeuner qui sont venus de toute l’Essonne et d’ailleurs pour profiter de ce nouveau cycle de rendez-vous !


Découverte du projet CAAPP, cluster en architecture

Pour le dernier Déjeuner Numérique de la saison 2018-2019, SIANA s’est installé à la lisière du parc Bataille, à proximité des Ateliers d’Art Plastique de Grand Paris Sud. L’objectif de cette rencontre, hormis profiter du beau temps et des espaces verts du vieil Evry, était la découverte d’un projet en cours sur le territoire le Cluster Art Architecture Paysage Patrimoine.

Le Parc Bataille à Evry Courcouronnes ©SIANA

Le CAAPP

Le projet CAAPP émane d’une demande croisée des grandes écoles d’architecture francilienne de disposer d’un espace en plein air dans lequel expérimenter l’architecture à échelle 1:1 ; et de la Ville d’Evry Courcouronnes de revitaliser le quartier du vieil Evry, en parallèle d’un travail de labellisation du territoire Evryen.

Le cluster en architecture a pour ambition de favoriser la transdisciplinarité art/architecture/design/patrimoine, autour d’une fabrique dans laquelle se croiseraient les habitants lors d’évènements et d’expérimentations collectives, des architectes et étudiants des écoles d’Architecture, d’Art, de Paysage et de Patrimoine, du jeune public autour de propositions pédagogiques, des entreprises dans une démarche de recherche et développement, et des acteurs du numérique locaux à travers la création de partenariats durables… le tout dédié au patrimoine de l’agglomération, et à seulement 45min du centre de Paris.

Présentation détaillée ici

Visite de la Maison Sainte Geneviève ©SIANA

La Maison Sainte Geneviève : un lieu patrimonial à réhabiliter

Cette fabrique pluridisciplinaire prendrait place au sein de la Maison Sainte Geneviève, ancien monastère doté d’un parc, attenant au parc Bataille. Le bâtiment accueillerait ainsi :

– Des ateliers de construction et logements pour les Écoles d’architecture
– Un Fab Lab Habitant
– Des initiations à l’architecture pour le jeune public
– Un Parc aménagé et lieu d’exposition et d’expérimentation
– Un lieu dédié au patrimoine de Grand Paris Sud (antenne CIAP)
– Des salles locatives (séminaires entreprises, évènements)

Le CAAPP se veut un lieu de croisement des pratiques et de mixité des publics tout en valorisant les espaces qu’il occupera, et en devenant un lieu de vie pour les habitants du quartier.

Bellastock, festival d’architecture expérimentale

Festival né au sein de l’école d’architecture Paris-Belleville, le Bellastock se défini comme un endroit d’expérimentation autour de la matière, de son cycle de vie et de son réemploi. Chaque année, les participants construisent leur habitat dans un matériau donné, pour former une ville éphémère qui durera le temps du festival. Celui-ci s’était déjà tenu à Evry en 2018, au parc des Tourelles, sous le thème « Cime City ».

Présentation de l’édition 2019 qui a eu lieu il y a quelques jours :

Cette année encore, Bellastock organise un festival d’architecture expérimentale qui regroupe 500 participants venus de toute la France, professionnels et étudiants, du 11 au 14 juillet 2019 à Evry-Courcouronnes. Cette année, nous mettons en lumière la construction en fibres végétales : pendant 4 jours, les participants vont concevoir, construire et habiter une ville éphémère avec 5000 bottes de paille !

© Bellastock