À l’occasion du dernier Déjeuner Numérique, ces déjeuners de réseau permettant de réunir différents acteurs locaux autour de la technologie et des arts et cultures numériques, nous avons proposé de découvrir une des grandes écoles du territoire de Grand Paris Sud : l’Institut Catholique des Arts et Métiers Paris-Sénart.

Fondé à la fin du 19e siècle, l’ICAM forme des ingénieurs généralistes, avec des parcours spécialisés en mécanique des matériaux, nouvelles technologies de l’énergie, et transports. Le groupe ICAM est aujourd’hui fort de 9 antennes dont une en Inde, une en République Démocratique du Congo, et deux encore en projet au Brésil et une autre en RDC. 6e et plus récent campus Français, le Campus de Paris-Sénart a ouvert ses portes en 2015, et propose des services pédagogiques innovants.

L’école de production

Les différents sites de l’Icam proposent ces formations en 2ans permettant à des jeunes en réinsertion de trouver une voie professionnelle. Grâce à l’atelier dont dispose l’ICAM Paris Sénart, les élèves sont ainsi formés à l’utilisation de machines, et sortent avec un diplôme de niveau CAP ou BacPro, dans une voie en demande (ici CAP CIP)

Le Fablab

Le site de Paris-Sénart héberge dans ses ateliers de production le Sénart-Lab, espace de travail ouvert aux étudiants mais aussi sur la ville. Ainsi, toute personne individuelle ou entreprise, peut venir profiter des équipements mis à disposition sur le site du fablab, et des formations dispensées pour leur bonne utilisation.

Le Campus Numérique

Le plus récent des campus français a été pensé sur un principe d’agilité, et de souplesse. Le campus numérique fournit à ses étudiants un wifi intelligent interétablissement dans tous les locaux de l’école, des espaces de travail partagé disposant d’outils collaboratifs (suite Google for Education). Plus innovant encore, les étudiants ont accès à des bureaux virtuels personnalisés, accessibles depuis leur propre ordinateur sur le site de l’école comme en itinérance, et qui s’adapte au matériel de chacun. Disposant de toutes les suites logicielles nécessaires aux enseignements dispensés, les machines virtuelles évitent les difficultés liées à l’installation et à la maintenance des logiciels chez les étudiants. Ce dispositif a été primé au niveau Européen.

Articles liés
Les déjeuners du numérique

Quand les cultures numériques se mettent à table... Organisés de manière mensuelle à l'Ensiie, les déjeuners Siana sont une occasion Lire la suite

Déjeuner Numérique de janvier – Arts et sciences sur le Plateau de Saclay

Pour son premier Déjeuner Numérique de l'année 2015, Siana s'est déplacé sur le Campus d'Orsay, afin de découvrir les activités Lire la suite

Déjeuner numérique de décembre – le numérique dans le monde de l’éducation

Pour le dernier Déjeuner Numérique de l'année 2014, nous avons eu le plaisir d'être accueillis par l'Atelier Canopé Essonne pour Lire la suite

J'aime je partage !