Se planter

Récolter le soleil et cultiver la pluie*

03 février 2024 – 28 avril 2024 – dans l’orangerie et d’autres lieux

  • Le vernissage de l’exposition aura lieu à l’orangerie le dimanche 04 février 2024 à 14h00.

Carte blanche du Domaine départemental de Chamarande à SIANALaboratoire artistique et centre de ressources des cultures numériques et hybrides en Essonne et dans le sud francilien

* Selon les mots d’Hervé Covès

SIANA et le Domaine départemental de Chamarande présentent une exposition monographique de Karine Bonneval, Se planter – Récolter le soleil et cultiver la pluie*, conçue comme un parcours à travers le domaine de Chamarande, en écho aux créations de l’artiste.

Nourrie de collaborations avec une philosophe, une performeuse, des scientifiques, cuisiniers, artisans, habitants, la pratique artistique de Karine Bonneval se déploie de manière rhizomatique à travers des installations artistiques et des ateliers pour les publics. Les œuvres dénotent d’un grand soin porté aux savoir-faire et à l’expérimentation. Les ateliers engagent chacun à éprouver son attention aux autres, plantes et humains. Ces deux aspects du travail de l’artiste sont pleinement constitutifs d’une seule et même recherche.

D’une réflexion sur ce que l’humain a de commun avec les plantes et à partir de recherches initiales sur la plante objet – plante colonisée, plante domestique -, la démarche de Karine Bonneval, empreinte des écologies alternatives, offre à chacun de ressentir sa place au cœur de l’ensemble des vivants. Elle nous engage ainsi à bouger avec les plantes, respirer avec l’arbre et écouter la terre.

Commissariat : Julie Sicault Maillé et Natacha Duviquet

Photo Vertimus ©Karine Bonneval

Évènements liés à l'exposition

  • Visite-atelier en famille: se planter et écouter la terre

Le 2 mars 2024 de 14h à 17h dans le parc du Domaine départemental de Chamarande

Se planter et écouter la terre, avec Céline Basset et Karine Bonneval, dans le cadre de l’exposition Se planter.

Nous ignorons souvent ce qui se passe sous nos pieds, pourtant le sol est à l’origine de la vie terrestre. Céline Basset est la créatrice de la ferme Blue soil, qui milite pour restaurer le microbiote du sol en travaillant étroitement avec des agriculteurs et agricultrices sur la qualité de la terre. Dans le parc, nous nous planterons dans le sol dans une expérience sensorielle avec des tapis, nous écouterons en direct l’activité de la terre. Céline nous proposera une observation au microscope et une initiation aux microorganismes du sol.

Enfants, parents et grands-parents sont conviés à découvrir les expositions présentées à l’orangerie à travers une visite interactive suivi d’un atelier. Un moment convivial et intergénérationnel autour de la création contemporaine.

  • Balade au jardin, Respirer avec les arbres, méditation et pratique artistique avec Claire Damesin et Karine Bonneval

Le 7 avril 2024 de 10h à 12h30 dans le parc du Domaine départemental de Chamarande

Les arbres respirent en même temps que nous ! Claire Damesin est écophysiologue des arbres à l’université Paris-Saclay, elle étudie le comportement de l’arbre dans son environnement. Elle développe aussi des approches interdisciplinaires pour une écologie introspective.

En nous promenant dans le domaine, tout en découvrant comment l’arbre interagit avec son environnement, nous respirerons avec les arbres et tenterons de prendre un moment sa forme, dans un exercice de phytomorphisme. Avec des micros de bioacoustique, nous écouterons les sons des écorces sous nos doigts, des feuilles, et peut-être de la sève.

Une visite guidée dans le jardin à deux voix. Chaque rendez-vous propose une thématique différente, en lien avec un spécialiste, pour explorer la nature du parc de Chamarande sous un angle différent.

  • Les arbres rêvent-ils de CO² ? (Do Trees Dream of CO²?) – Performance de Per Hüttner et Karine Bonneval.

Le 26 avril 2024 de 17h30 à 19h30 dans le parc du Domaine départemental de Chamarande.

Per Hüttner est un artiste qui travaille depuis des années sur des performances en direct qui traduisent en son l’activité de notre cerveau via des électrodes. Un arbre du domaine sera équipé d’un Pépipiaf, (outil de mesure écophysiologique) qui restitue en temps réel les modulations de son diamètre en fonction de la saison, de la température, du moment de la journée, de l’hygrométrie. Des tapis disposés en pétales autour de lui, au dessus de ses racines vont nous permettre de nous allonger à son contact.

En direct, Karine Bonneval enregistrera l’activité du sol près des racines, et Per Hüttner les supervisera avec les données de l’arbre, en son quadriphonique. Prendre le temps d’écouter ensemble ces sons, ceux des autres vivants qui nous entourent. Une personne est équipée d’EEG, et ses ondes cérébrales transformées en sons feront vibrer une enceinte dirigée vers les racines de l’arbre. Nous écouterons les sons ténus et délicats, et donnerons à entendre à l’arbre une activité cérébrale modulée en direct par ces sons.

J'aime je partage !