Retour en images : Temps forts arts/sciences Nos Météores

Dans le cadre de l’exposition Nos Météores : Fictions atmosphériques, et de sa participation au réseau Exoplanète Terre, Siana a coordonné une série d’ateliers croisés avec la Chaire Arts-Sciences de l’École polytechnique, de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs-PSL et de la Fondation Daniel et Nina Carasso. Ces ateliers se divisaient en deux partie : une rencontre introductive avec visite puis une séance d’atelier créatif.

Rencontres Arts-Sciences à la Bibliothèque Universitaire d’Evry

Organisées avec la participation de la BU d’Evry, ces rencontres étaient associées à l’exposition de l’œuvre Blackout du collectif Labofactory. L’installation présentée pour deux semaines dans la salle des thèses de la BU, proposait un récit poétique autour des trous noirs.

En parallèle, Siana a organisé 4 demi-journées à destination de groupes scolaires et universitaires, les 23 janvier et 6 février. Le but de ces demi-journées était de remettre en perspective Nos Météores dans le champs des créations arts-sciences. Ainsi, les groupes accueillis étaient amenés à approfondir sous cet angle d’autres facettes des thématiques de la conquête spatiale.

Pour introduire ces rencontres, Siana a convié artistes et scientifiques à dicuter des croisements de leurs travaux. Sur les 4 demi-journées, nous avons reçu 4 groupes différents, dont 3 classes de l’Université d’Evry, avec pour chacun un intervenant différent :

  • Les L3 Musicologie option pédagogie ont rencontré Laurent Karst (LaboFactory) ;
  • L’UEL Arts et Cultures Numériques a assisté à une intervention de Janet Borg, astrophysicienne ;
  • L3 Arts du spectacle option théâtre ont suivi une présentation d’Ewen Chardronnet, rédacteur en chef de Makery ;
  • Les élèves de STD2A/DNMADe du Lycée Georges Brassens ont accueilli Jean-Marc Chomaz (l’autre membre du LaboFactory).

Ateliers créatifs autour de Fictions Atmosphériques

Ensuite, nous avons proposé aux étudiants de se répartir dans deux ateliers créatifs animés par les créateurs de Nos Météores. Barthélémy Antoine-Loeff proposait la création de capsules de webradio à la manière de La Guerre des Mondes d’Orson Welles. Ainsi les étudiants ont pu créer leurs propres récits-catastrophes radiophoniques, en s’inspirant avec humour de l’actualité. Ces ateliers ont été réalisés en partenariat avec l’atelier Canopé.

De son côté, Marie-Julie Bourgeois menait un atelier de création d’affiches dénonçant différents niveaux de dégradations climatiques. Les étudiants ont composé des visuels, des messages chocs, comme s’ils se préparaient à une action autour de l’écologie.

Le travail réalisé durant ces ateliers fait partie de la résidence de création de Barthélémy Antoine-Loeff et Marie-Julie Bourgeois. Cette résidence de création démarrée avec l’exposition, se poursuit avec des ateliers impliquant les publics locaux. Le projet de résidence Nos Météores : Fictions atmosphériques bénéficie du soutien du Conseil Régional d’Ile de France.

Médiation d’exposition : des lycéens découvrent Nos météores

Un des éléments forts du travail de Siana est l’importance accordée à la médiation de nos expositions. Une proposition artistique, c’est un parcours de visite ; et pour les groupes, une offre variée d’ateliers d’approfondissement complémentaires. Nos Météores : Fictions atmosphériques proposait au public une réflexion sur les thématiques de la pollution spatiale et du réchauffement climatique. Une expérience immersive dans un univers dystopique, imaginé par Marie-Julie Bourgeois et Barthélémy Antoine-Loeff, avec la complicité de Nicolas Rosette. Nous avons ainsi reçu une des classes partenaire de notre projet CREAC Ce qui nous lie… Qu’est-ce qu’on fabrique ensemble ?

Une traversée immersive

Dès le lendemain du vernissage de l’exposition, la classe de TMA (Terminales Menuisiers Agenceurs) du Lycée Auguste Perret d’Evry-Courcouronnes, a donc été le premier groupe à expérimenter, avec notre équipe de médiatrices, l’exploration de cette zone si particulière.

Dans cette médiation d’exposition, un “passeur” fait office de guide et accompagne la traversée du paysage chaotique de cette mystérieuse zone.

La médiation dans l’exposition

Durant le parcours, “la passeuse” marque un premier arrêt sur une installation de Barthélémy Antoine-Loeff. Celle-ci propose une réflexion poétique engagée sur les récents bouleversements climatiques, et notamment la fonte des glaces. Tout en faisant miroiter une image de ce que Mars aurait pu être, et de ce que notre planète pourrait devenir.

Les élèves croisent ensuite Lowsun de Marie-Julie Bourgeois. L’œuvre simule les comportements de la lumière d’un exo-soleil selon différents scénarios, interrogeant notre rapport au temps et à l’espace.

Enfin, les explorateurs en herbe terminent leur voyage avec Terre Battue, une collaboration artistique produite spécialement pour l’exposition. Terre battue est le point central de ce parcours poétique et sensible ; on y accède à l’observation d’un micro-débris provenant de la station orbitale chinoise Tiangong I récupéré à Tahiti, quelques jours après sa chute…

Tout en découvrant cet environnement désolé, les jeunes visiteurs sont ainsi questionnés sur leur rapport à la Terre, à l’espace, et à l’impact humain…

Nos ateliers pédagogiques

Après leur excursion, les élèves ont participé à un atelier vidéo-discussion. Un format imaginé et animé par Siana pour prolonger l’expérience de visite et favoriser la discussion avec les visiteurs. Pour cette exposition, l’atelier proposait d’explorer l’imaginaire de la conquête spatiale. Du premier voyage sur la Lune, à la ceinture orbitale de déchets, autant de sujets en écho avec les questionnements soulevés durant la visite.

Pour d’autres groupes nous proposions également un format de tournage de vlog. Les élèves étaient tour à tour interviewés en groupe sur leur ressenti suite à la visite.

Nos Météores : Fictions atmosphériques

La nouvelle exposition de SIANA autour de la conquête spatiale

Avec l’exposition Nos Météores : fictions atmosphériques présentée du 17 janvier au 22 février 2020 à Evry, les artistes Marie-julie Bourgeois et Barthélémy Antoine-Loeff, avec la complicité de Nicolas Rosette, explorent les enjeux de la conquête spatiale et des déchets spatiaux.

Vernissage le 16 janvier à partir de 18h
Exposition du 17 janvier au 22 février 2020

Créée dans le cadre d’une résidence artistique soutenue par le Conseil Régional d’Île-de-France, Nos Météores : fictions atmosphériques évoque ces déchets spatiaux, créés par l’Homme, qui forment aujourd’hui une barrière orbitale, pouvant à terme obstruer notre ciel. La conquête spatiale prolonge ici le pouvoir de destruction que l’Homme exerce sur son environnement…

Exposition immersive au paysage dystopique, elle téléporte le visiteur dans un futur possible à l’environnement et au climat modifié.

Véritable expérience sensorielle au sein d’un espace à priori hostile, Nos Météores : fictions atmosphériques propose de projeter le visiteur dans une traversée aride, un ailleurs fantasmé, poétique, un territoire encore inexploré ou au contraire, totalement modifié par l’activité humaine.

TEMPS FORTS
23 janvier et 6 février 2020

Dans le cadre de l’exposition, des temps forts organisés en partenariat avec la Bibliothèque Universitaire d’Evry auront lieu les 23 janvier et 6 février 2020.

En salle de délibération, exposition de Blackout, une oeuvre de Labofactory ; en salle des thèses, dialogues entre artistes et scientifiques et ateliers créatifs autour du changement climatique.

Plus d’informations très bientôt …

Infos et réservations

Vernissage le 16 janvier à partir de 18h
Exposition du 17 janvier au 22 février 2020
Du mercredi au vendredi de 13h à 18h, le samedi de 14h à 18h

Galerie Cesária Évora, Université d’Évry Val d’Essonne, bâtiment Île-de-France, 23 Boulevard François Mitterrand 91000 Évry

Vous représentez un groupe, un établissement scolaire, une structure sociale? N’hésitez pas à prendre RDV avec nous pour découvrir cette exposition et l’un de nos deux ateliers gratuit au choix !
Pour plus d’informations (Sur réservation, atelier pour des groupes de minimum 6 personnes): Charlotte Nicot (communication@siana.eu / 01.69.36.73.91)

Notre dossier pédagogique

Notre communiqué de presse

Déjeuner de rentrée : tiers-lieu innovant et festival arts-sciences

Siana a repris le 24 octobre dernier les Déjeuners Numériques pour la saison 2019-2020, en invitant son réseau à découvrir du même coup la Piscine d’en Face, tiers-lieu récemment inauguré à Sainte-Geneviève-des-Bois, et la Science de l’Art, festival arts et sciences pionnier en Essonne. Une quarantaine de personnes s’est ainsi retrouvée afin de mieux connaître ces deux projets essonniens qui créent chacun à leur manière, une dynamique de rencontre et de collaboration sur le territoire.

La Piscine d’en face

Inauguré en février 2019, ce tiers-lieu est à l’origine un projet soutenu par la Ville, créé dans le but de favoriser le lien social. Anciennement piscine municipale, c’est aujourd’hui un local accueillant plus d’une trentaine d’entreprises et associations, des espaces de coworking, des lieux de restauration, boutiques d’artisanat, mais aussi une riche programmation d’ateliers et stages, de rendez-vous culturels, et d’évènements festifs pour tous les publics. Nous avons eu le plaisir de déjeuner au bord du « petit bassin », un repas fourni par le restaurant Pool’Up, et profiter ainsi des grands espaces de la Piscine d’en Face.

Visite du lieu accompagnée par Marc Williams Debono, Président du Collectif pour la culture en Essonne.
Visite des locaux de la Piscine

La Science de l’Art

La Science de l’Art est un festival proposant des collaborations entre artistes et scientifiques diffusées dans tout le territoire essonnien par un maillage de structures culturelles très variées. Créée en 2001 par l’association-réseau Collectif pour la Culture en Essonne, la Science de l’Art est une biennale reconnue sur le territoire pour sa vaste palette de propositions transdisciplinaires et son action de mise en réseau des œuvres et des publics. Le Collectif pour la Culture en Essonne fait partie des premiers résidents de la Piscine d’en Face, où s’est d’ailleurs tenue l’inauguration du festival. La Science de l’Art pour sa 8ème édition, questionne l’intelligence des plantes et des écosystèmes interactifs autour d’une vingtaine d’œuvres originales, des workshops sur le Wood Wide Web et de nombreuses manifestations en Essonne et à Paris.

bannière de la Science de l'Art

Le Collectif pour la Culture en Essonne et la Science de l’Art sont partenaires de l’initiative Exoplanète Terre, réseau de diffusion et de valorisation d’évènements arts-sciences, et regroupant de nombreux acteurs culturels, artistiques et universitaires, dont Siana. Cette initiative soutenue par le Conseil Régional d’Île-de-France, met en lumière une constellation d’événements arts-sciences “pour envisager la Terre comme une planète à découvrir”.

Nous tenons à remercier l’équipe du Collectif pour la Culture pour son accueil et la visite de la Piscine d’en Face, ainsi que tous les participants de ce Déjeuner qui sont venus de toute l’Essonne et d’ailleurs pour profiter de ce nouveau cycle de rendez-vous !


Semaine de la Créativité et de l’Innovation 2019 à Institut Mines-Télécom Business School / Télécom SudParis

La Semaine de la Créativité propose aux étudiants ingénieurs de Télécom SudParis et managers de Institut Mines-Télécom Business School de découvrir de nouvelles inspirations en ouvrant leur travail à des éléments artistiques et créatifs au contact de professionnels, designers et artistes numérique. Du 4 au 8 novembre 2019, 450 étudiants seront ainsi réunis en équipes afin de travailler sur un projet créatif répondant à une question sociétale.

Pour la 5ème année consécutive, Siana présente des œuvres et artistes numériques, comme autant de nouveaux univers à découvrir. L’exposition sera, comme les années précédentes, installée sur le campus de l’école dans le Bâtiment ETOILE, du 4 au 15 novembre.

Au programme de cette exposition :
Première Intimité de l’Etre de Ikse Maitre – Des Vues de l’esprit,
Environnement/Partage/Bienveillance, quatre applications conçues par les étudiants de la Majeure ID-DIM de l’école de Télécom SudParis et de Institut Mines Télécom-Business School,
– Des travaux de Marie-Julie Bourgeois (20121221 et Révolution) et Barthélémy Antoine-Loeff (Larsen C, Grain de Sable Primordial, Unseen) artistes en résidence Siana dans le cadre de leur projet Nos Météores – Fictions atmosphériques, pour la saison 2019-2020.

 © Barthélémy Antoine-Loeff

De courtes rétrospectives de travaux des artistes accompagnés par Siana seront présentées en image, au sein de ce parcours contemplatif et immersif.

Des visites de groupes pour les personnes extérieures au campus seront organisées durant les 2 semaines d’exposition. Pour plus d’informations écrivez-nous à contact@siana.eu !

Découverte du projet CAAPP, cluster en architecture

Pour le dernier Déjeuner Numérique de la saison 2018-2019, SIANA s’est installé à la lisière du parc Bataille, à proximité des Ateliers d’Art Plastique de Grand Paris Sud. L’objectif de cette rencontre, hormis profiter du beau temps et des espaces verts du vieil Evry, était la découverte d’un projet en cours sur le territoire le Cluster Art Architecture Paysage Patrimoine.

Le Parc Bataille à Evry Courcouronnes ©SIANA

Le CAAPP

Le projet CAAPP émane d’une demande croisée des grandes écoles d’architecture francilienne de disposer d’un espace en plein air dans lequel expérimenter l’architecture à échelle 1:1 ; et de la Ville d’Evry Courcouronnes de revitaliser le quartier du vieil Evry, en parallèle d’un travail de labellisation du territoire Evryen.

Le cluster en architecture a pour ambition de favoriser la transdisciplinarité art/architecture/design/patrimoine, autour d’une fabrique dans laquelle se croiseraient les habitants lors d’évènements et d’expérimentations collectives, des architectes et étudiants des écoles d’Architecture, d’Art, de Paysage et de Patrimoine, du jeune public autour de propositions pédagogiques, des entreprises dans une démarche de recherche et développement, et des acteurs du numérique locaux à travers la création de partenariats durables… le tout dédié au patrimoine de l’agglomération, et à seulement 45min du centre de Paris.

Présentation détaillée ici

Visite de la Maison Sainte Geneviève ©SIANA

La Maison Sainte Geneviève : un lieu patrimonial à réhabiliter

Cette fabrique pluridisciplinaire prendrait place au sein de la Maison Sainte Geneviève, ancien monastère doté d’un parc, attenant au parc Bataille. Le bâtiment accueillerait ainsi :

– Des ateliers de construction et logements pour les Écoles d’architecture
– Un Fab Lab Habitant
– Des initiations à l’architecture pour le jeune public
– Un Parc aménagé et lieu d’exposition et d’expérimentation
– Un lieu dédié au patrimoine de Grand Paris Sud (antenne CIAP)
– Des salles locatives (séminaires entreprises, évènements)

Le CAAPP se veut un lieu de croisement des pratiques et de mixité des publics tout en valorisant les espaces qu’il occupera, et en devenant un lieu de vie pour les habitants du quartier.

Bellastock, festival d’architecture expérimentale

Festival né au sein de l’école d’architecture Paris-Belleville, le Bellastock se défini comme un endroit d’expérimentation autour de la matière, de son cycle de vie et de son réemploi. Chaque année, les participants construisent leur habitat dans un matériau donné, pour former une ville éphémère qui durera le temps du festival. Celui-ci s’était déjà tenu à Evry en 2018, au parc des Tourelles, sous le thème « Cime City ».

Présentation de l’édition 2019 qui a eu lieu il y a quelques jours :

Cette année encore, Bellastock organise un festival d’architecture expérimentale qui regroupe 500 participants venus de toute la France, professionnels et étudiants, du 11 au 14 juillet 2019 à Evry-Courcouronnes. Cette année, nous mettons en lumière la construction en fibres végétales : pendant 4 jours, les participants vont concevoir, construire et habiter une ville éphémère avec 5000 bottes de paille !

© Bellastock

BIENNALE SIANA 2019

Exposition d’art artificiel intelligent: Le principe de GlaDOS

Commissaire d’exposition: Nicolas Rosette

Dans le cadre de la 8ème BIENNALE SIANA et du projet EXOPLANETE TERRE

Exposition du 28 mars au 04 mai 2019, Centre commercial Evry 2, Place de l’Agora, ascenseurs en face de la médiathèque, 4ème étage. Du mercredi au vendredi de 13h à 18h, le samedi de 14h à 18h.

Vernissage le 28 mars à partir de 18h!


Dans le jeu vidéo Portal (Valve – 2007), le personnage principal est défié par GLaDOS une intelligence artificielle (IA) à accomplir une série de tests en échange d’une récompense lorsque tous les puzzles auront été résolus. Cette récompense « The Cake » s’avère être une fausse promesse et GLaDOS n’aura de cesse d’essayer d’exterminer le personnage principal lorsque celui-ci se rendra compte de la supercherie…

Plus qu’une réactivation de la figure de Hal 9000 (popularisée par le film 2001, l’odyssée de l’espace de S.Kubrick), la duperie de GLaDOS fait plutôt écho aux promesses merveilleuses et médiatiquement rabâchées de l’avènement prochain des technologies IA. Mais, comme dans le jeu Portal, « the cake is a lie »: les promesses d’un monde miraculeux porté par les technologies des IA sont une duperie dont la réalité déjà active dans notre présent et invisibilisé dans notre quotidien présagent plutôt d’un monde de cauchemar ou l’humain sera maltraité, dénigré et rendu plus que jamais au labeur et à la servilité.

L’exposition Le principe de GlaDos, présente une quinzaine d’installations signifiantes qui explicitent avec humour ou effroi des réalités déjà existantes de l’usage de ces technologies. Réalités effroyables et dissimulées, que rien ou si peu ne vient réorienter ou contredire, au contraire…

Vous représentez un groupe, un établissement scolaire, une structure sociale? N’hésitez pas à prendre RDV avec nous pour découvrir cette exposition et l’un de nos deux ateliers gratuit au choix! Plus d’informations par mail (Sur réservation, atelier pour des groupes de minimum 6 personnes): communication@siana.eu / 01.69.36.73.91

Notre dossier pédagogique

Notre communiqué de presse

Notre Programme de biennale

Exoplanète Terre

Depuis mai 2018, Siana travaille en relation avec un réseau de structures franciliennes sur la diffusion et la valorisation de collaborations Arts et Sciences en Essonne. Le collectif s’est choisi une thématique et un manifeste communs pour croiser leurs évènements autour d’Exoplanète Terre :

Il y a cinquante ans, la vue de notre planète bleue depuis la Lune par la mission Apollo avait ouvert à une conscience globale sur la fragilité de notre « vaisseau spatial Terre ». Si cette vision a fait basculer les imaginaires en contribuant à l’émergence d’une conscience écologique, elle n’a pas abouti à une communauté planétaire suffisamment solidaire pour empêcher les effondrements géo-climatiques provoqués par l’industrialisme humain. 

Face aux instances politiques minimisant l’urgence écologique et climatique en cours, il nous faut porter un nouveau regard sur ces enjeux, à la fois éco-social et anthropotechnique. Pourquoi ne pas envisager de nouveau la Terre comme une exoplanète à découvrir, habiter, inventer et (re)penser notre interdépendance avec elle ?

Siana vous proposera trois rendez-vous dans ce cadre là.

Le premier sera l’exposition de la BIENNALE qui déconstruira les mythes technologiques qui font écran à notre regard sur l’Humanité (plus d’informations ici) ; le second accompagnera ces chimères jusqu’en dans l’espace de nos météores où nous rêvons de nouvelles ressources pour nos besoins insatiables et, enfin nous reviendrons avec des Aliens in Green qui mèneront des expérimentations bien instructives sur les nourritures terrestres.

Soirée de lancement le 22 mars 2019
de 18h à 21h30 à l’ENSAD

Sur invitation

Venez découvrir l’initiative Exoplanète Terre, les démarches Arts & Sciences en Région Île-de-France et les programmations de chacun des partenaires du projet (Biennales, festivals, colloques, débats…).

Télécharger la brochure de présentation d’Exoplanète Terre

Cette présentation sera suivie de la performance Exoterritoires, de l’artiste, metteur en scène et concepteur, Frédéric Deslias (Compagnie le Clair Obscur),  prenant la forme d’une déambulation devant le Panthéon. Un groupe de spectateurs pourra s’équiper de combinaisons et embarquer en compagnie d’un astronaute pour l’exploration d’une nouvelle planète. Simulant l’exploration pionnière en territoires inconnus au cœur de Paris, les équipages feront une expérience de réalité parallèle, à la recherche de traces de vie, de symbiose ou de parasitisme…

Plus d’informations sur le site Exoplanète Terre.

[Retour en images] Macrocosm: Une exploration spatiale poétique unique!

Après un mois d’exposition dans différentes médiathèque de Cœur d’Essonne Agglomération, c’est Macrocosm, concert-performance de Barthélémy Antoine-Loeff et de Benoît Giffard qui vient clôturer les semaines du numérique.

Merci aux différents partenaires engagés ainsi qu’à notre public toujours plus nombreux pour cet accueil chaleureux.

Macrocosm: Voyage stellaire inspiré par la science-fiction des années 60-80. Vidéo en temps réel où trombone et clavier accompagnent cette exploration spatiale poétique unique. 
Le teaser de Macrocosm c’est ici !