SIANA 2017 : Territoires – Cartographies – Migrations

Cette BIENNALE est l’occasion de faire le point sur les évolutions les plus marquantes que nous vivons et les questions qui sont au travail dans les Grandes Écoles, à l’Université d’Évry, au Domaine départemental de Chamarande et chez les artistes qui cheminent avec nous. La question du territoire s’est donc imposée car elle était présente dans l’actualité des sciences humaines autour des nouvelles formes de gouvernance, dans les technologies numériques autour de la « ville intelligente et connectée », dans les dimensions cachées de notre intimité numérique et dans la tragédie quotidienne des migrations issues de la mondialisation/déterritorialisation.

Nous avons choisi d’aborder trois rivages au cours de ce voyage dans la réalité d’un monde qui nous échappe encore ; ce monde incertain qui hésite entre les promesses de technologies « miraculeuses » et la réconciliation avec notre environnement humain, biologique et planétaire.

Certaines escales seront tragiques, d’autres assez inquiétantes et d’autres, nous l’espérons, plus souriantes.

La première vise à interroger la réalité de nos frontières et les nouvelles stratégies qui se mettent en place, tant entre les états-nations qu’entre les individus ; cette approche n’étant pas sans convoquer les questions d’identité et de solidarité face aux migrants, que l’on se situe à une échelle mondialisée ou locale.
Nous l’avons appelée « Les Frontières aujourd’hui ».

La seconde plonge notre « être physique et social » dans la nouvelle intimité qu’il a jouée, troquée, et dont il est souvent abusé dans les mondes numériques ; que devenons-nous dans ces mondes, quels liens pouvons-nous entretenir avec nos avatars et avec la société du contrôle qui monte en puissance ?

Les deux expositions et les workshops autour du « Suaire de Turing » proposent quelques voyages immersifs dans ce continent numérique.

La dernière escale amène à explorer la ville qui nous est promise et qui pourrait réconcilier l’Homme et l’Intelligence Artificielle pour une urbanité écologique et connectée ; là où, dans ces espaces à conquérir, la cartographie et la géolocalisation commencent leur règne, de nombreux artistes et des collectifs citoyens construisent des architectures plus ouvertes et surtout plus sensibles des territoires. Ce sera donc un passage au Campus de Télécom SudParis et Télécom École de Management d’Évry pour « Villes et numérique ».

Ainsi, ces territoires à visiter le seront à travers des expositions, des conférences, des tables rondes et des workshops qui relieront des Centres d’art et des Établissements d’enseignement supérieur, des temps de convivialité et des temps de travail, des ateliers pédagogiques et des moments ludiques. Ils seront ouverts au grand public et favoriseront également des échanges plus professionnels et prospectifs.

Aurélie Gros
Vice-Présidente déléguée à la culture
au tourisme et à l’action extérieure
Conseil départemental de l’Essonne

Menad Sidahmed
Directeur de l’ENSIIE
Vice-Président de l’association SIANA

Jean-Christophe Frachet
Président de l’association SIANA

Hervé Pérard
Délégué Général de SIANA

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME COMPLET DE L’ÉVÉNEMENT

TÉLÉCHARGEZ NOTRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone